La question de la semaine #2 : Êtes-vous favorable à la suppression du juge d’application des peines afin de mettre un terme à la déconstruction de la sanction pénale ?

La peine de prison ferme, prononcée par un tribunal souverain qui juge au nom du peuple français, se voit trop souvent déconstruite dans l’anonymat du cabinet d’un juge d’application des peines en mesure alternative comme la surveillance électronique. Cette « tromperie » construit une défiance inopportune de nos concitoyens envers la justice et enlève sa force dissuasive à la sanction pénale.

Êtes-vous favorable à la suppression du juge d'application des peines afin de mettre un terme à la déconstruction de la sanction pénale ?

View Results

Loading ... Loading ...

7 réflexions au sujet de « La question de la semaine #2 : Êtes-vous favorable à la suppression du juge d’application des peines afin de mettre un terme à la déconstruction de la sanction pénale ? »

  1. Le laxisme du gouvernement actuelle avec une Madame Taubira qui donne « la part belle » aux prisonniers en minimisant les peines et en acceptant que certains actes punis par le passé (viol, agression de personnes, insultes, conduite sans permis…) ne le soit plus : la France n’est plus un pays de devoir mais un pays de droit.
    Il faudrait que l’on réalise une bonne foi pour toute que l’un ne va pas sans l’autre.
    Pourquoi ces migrants qui ne retourneront certainement pas chez eux, quoiqu’on nous en dise, ne doutent pas que par des actes préjudiciables forts ils se feront entendre et auront satisfaction.
    Il faut que les français se réveillent et face en sorte que nous redevenions une France qui garde la tête haute.
    Nous comptons sur tous « Les Républicains »

  2. Pourquoi a-t-on mis au gouvernement une femme avec un passé d’indépendantiste notoire ? Il n’y a qu’à reprendre les archives et voir ce que ce parti pouvait dire sur la France quand elle y était. C’est impensable.

  3. Abroger les lois de Mme Taubira. La plupart de celles-ci n’étant pas ou peu répressives, il est à craindre que leurs effets non dissuasifs engendrerons une incitation à la récidive.

  4. Il faut, dans les prisons, essayer de séparer la catégorie de délit selon le degré de gravité du forfait commis. Ne plus mélanger tous les prisonniers. La faute commise doit être purgée. Quand on commet un acte répréhensible par la justice, on est conscient de ce que l’on risque en agissant de la sorte. Si vous ne réagissez pas, vous les hommes d’état nous serons perdus; ces réfugiés que nous accueillons certains sont sincères mais pas tous. Ils sont entrain de mettre un filet sur l’Europe. Les prisons seront surchargées pensons à nos surveillants

  5. Il est grand temps que les media arrêtent de travestir la réalité au nom du politiquement correct au prétexte de ne pas mettre à l’index le communautarisme.
    Il n’y a rien à espérer de nos dirigeants actuels mais je souhaite que les prochains prennent conscience du danger et prennent comme modèle David CAMERON qui vient de prendre en GB les mesures qui s’imposent.

  6. j en en assez de toujours entendre ‘{juridiquement ce n est pas
    po ssible } quand on parle des clandestins ,ou des sans papiers .
    a quoi vous servez ,vous les députés l ,,les sénateurs si l ‘on ne peut
    plus agir comme on l’entend ou est notre souverainete .
    vous nous demandez de voter pour monsieur estrosi ,mais il garde ses mandats alors que c,est une fonction a plein temps j ai entendu que marion lepen ferait un audit si elle etait elue voila une bonne idee .pourquoi monsieur estrosi ne le propose t ‘ilpas on verrait ou l’argent est depensé bien avous

  7. j en est assez de toujours entendre ‘{juridiquement c’est pas possible au sujet de l’emigration} si vous pouviez m’expliquer merçi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *